De puissantes ondes chorales près de Ganymède

De puissantes ondes chorales près de Ganymède

Il s’agit d’une image en couleurs naturelles de Ganymède reçue par la sonde Galileo lors de sa première rencontre avec le satellite de Jupiter. Le nord est en haut et le soleil illumine la surface à droite. Les zones sombres sont des zones de cratères plus anciennes et les zones claires sont jeunes et déformées de manière tectonique. Le gris brunâtre est causé par des mélanges de matériaux pierreux et de glace. Les points lumineux sont les cratères d’impact récents et leurs éjections. Les détails en question atteignent une latitude de 13,4 km. Photos prises le 26 juin 1996

L'écoute des ondes électromagnétiques autour de la Terre, transformées en son, ressemble presque au pépiement d'oiseaux au fond d'un feu crépitant. Ces ondes sont appelées ondes chorales et activent les aurores boréales, ainsi que des électrons «mortels» de haute énergie pouvant endommager un engin spatial. Une étude récente décrit des vagues inhabituelles autour d'autres planètes du système solaire.

L'analyse a montré que la force des ondes chorales est 1 million de fois plus intense près du satellite de Jupiter Ganymède et 100 fois plus proche de l'Europe que la moyenne des planètes. C'est une découverte étonnante, suggérant que les satellites avec un champ magnétique sont capables de créer des ondes puissantes. Les ondes chorales sont un type particulier d’ondes radioélectriques se produisant à des fréquences extrêmement basses. Contrairement à la Terre, Ganymède et l'Europe tournent dans le champ magnétique à grande échelle de Jupiter. Les auteurs pensent que c'est l'un des facteurs clés qui alimentent les vagues. Le champ magnétique de Jupiter est l’un des plus importants de notre système et est environ 20 000 fois plus puissant que la Terre.

Les observations montrent que même une petite partie de ces ondes près de Ganymède est capable d’accélérer des particules à des énergies extrêmement élevées, ce qui conduira à des électrons rapides dans le champ magnétique de Jupiter. Autour de la Terre, les ondes chorales jouent un rôle important dans la formation d’électrons «mortels» de haute énergie pouvant nuire aux engins spatiaux. Les scientifiques essaient maintenant de comprendre si cette situation se répète sur Jupiter.

L’observation des ondes de Jupiter permet de comprendre les processus fondamentaux liés au plasma de laboratoire et la recherche de nouvelles sources d’énergie, ainsi que les mécanismes d’accélération et de perte autour des planètes du système solaire. De tels processus peuvent être répétés dans des exoplanètes, ce qui permettra de comprendre s'il existe des champs magnétiques dans des mondes étrangers proches d'étoiles lointaines.

Commentaires (0)
Recherche