L'installation d'un télescope géant à Hawaii est discutable

L'installation d'un télescope géant à Hawaii est discutable

La Cour suprême de l’État d’Hawaï a décidé de révoquer l’autorisation d’ériger un appareil télescopique de trente mètres.

Sur 58 pages, le tribunal expliqua que le Hawaiian Land and Natural Resources Council n'avait pas tenu d'audience publique sur cette question et avait donné par erreur l'autorisation de construire un télescope. À présent, le Conseil ne peut émettre de nouveau l'autorisation de construire un télescope géant qu'après de telles audiences.

«Nous sommes reconnaissants à la Cour suprême hawaïenne pour l’examen opportun de l’affaire et respectons la décision rendue. Nous sommes également prêts à suivre une procédure légale pour la mise en œuvre de notre projet », a déclaré Henry Young, président du conseil d'administration de l'Observatoire international. «Nous planifions soigneusement nos activités futures et exprimons notre gratitude à la population de l'État d'Hawaï et aux sympathisants de nos actions menées depuis plus de huit ans.» Le télescope sera vraisemblablement monté sur le pic du Mauna Kea, le point culminant de l'État. Des différends et des divergences sont apparus en raison des croyances religieuses de la population autochtone de l'État. La montagne est considérée comme un foyer pour les êtres divins et, selon les habitants, elle ne peut être utilisée que pour des cérémonies religieuses.

Depuis les années 1960, l’Université d’Hawaï utilise activement cette surface pour ses activités astronomiques. Treize télescopes ont déjà été installés, mais ils sont tous pâles par rapport au géant de 30 mètres.

Les activistes écologistes expriment également régulièrement leur inquiétude quant à la possibilité de construire le deuxième plus grand télescope au monde. Ils s'inquiètent des conséquences pour l'environnement après la construction d'un géant de la taille d'une maison de 18 étages.

Commentaires (0)
Recherche