Malgré la perte, les mini-satellites seront mis en orbite

Malgré la perte, les mini-satellites seront mis en orbite

Ce fut une année plutôt difficile pour la Station spatiale internationale. Trois navires de charge participant à trois programmes différents (Russian Progress, Dragon de SpaceX et Cygnus de Orbital Sciences) ne pouvaient pas livrer la cargaison à destination.

L’organisation "Planet Labs", qui étudie l’espace, est l’une des nombreuses personnes qui ont perdu des objets à bord de SpaceX et Orbital, dont les vols ont été suivis par 34 mini-satellites. Ils devaient enregistrer le mouvement des objets et envoyer des données à la Terre en temps réel.

"Nous ne pouvions pas comprendre pendant longtemps ce qui s’était passé. C’était un choc pour nous", a déclaré Robbie Schingler, responsable scientifique de la NASA pour Discovery News. La société a tout mis en œuvre pour modifier la trajectoire du cargo afin d'éviter une collision avec un astéroïde. Cela s'est déjà produit il y a quelques mois. Puis, au dernier moment, nous avons réussi à nous échapper. Plus tard, la cargaison a dû être transférée à bord d'un autre vaisseau spatial, le SpaceX, qui a réussi à atteindre son orbite en toute sécurité. Pour le moment, un autre lancement est prévu pour la station spatiale, mais déjà sur le satellite japonais HTV.

Planet Labs, une jeune organisation travaillant dans le domaine de l’espace, prévoit de lancer chaque année 100 mini-satellites en orbite terrestre, capables de transmettre des informations en temps réel. A ce jour, leur capital est estimé à 183 millions de dollars. Ce montant, ils ont pu gagner au cours des 4 dernières années. Les revenus augmentent, mais le lancement du programme n’a pas encore été calculé. L'entreprise prévoit également d'agrandir son personnel. Aujourd'hui, 145 scientifiques travaillent pour Planet Labs et 65 autres ont été embauchés au cours de la dernière année. La plupart sont situés dans le siège principal à San Francisco, d'autres au Texas et à Washington.

À l'heure actuelle, il existe environ 300 satellites de la société sur Terre. En moyenne, leur durée de vie varie de 6 à 9 mois. À l’avenir, il est prévu de déployer des satellites pouvant fonctionner de 2 à 5 ans. De plus, les caméras installées sur les appareils sont en cours de mise à niveau: elles augmentent la zone de capture à 5 mètres d’espace par pixel.

L’organisation espère que les satellites mis à jour, d’une capacité de 100 pièces, seront mis en orbite l’année prochaine. Jusqu'à présent, certains clients utilisaient des versions de test, mais à l'avenir, Planet Labs souhaite étendre leur distribution et utiliser toutes ses fonctionnalités au maximum.

"Pour le moment, l'objectif de notre société est de recevoir l'autorisation de lancer un véhicule spatial dans les 12 prochains mois. Il est également nécessaire de collecter des données supplémentaires pour pouvoir évoluer dans différentes directions", a déclaré Schingler.

Commentaires (0)
Recherche