Le trio devient un quatuor

Le trio devient un quatuor

Le satellite canadien Cassiope transfère un e-POP constitué de 8 instruments permettant d’obtenir des informations sur l’ionosphère, la thermosphère et la magnétosphère de la Terre. Cela permettra de mieux comprendre le temps cosmique.

Afin de tirer le meilleur parti possible des satellites existants, l’ESA et le Canada ont conclu un accord transformant la mission Swarm en 4 satellites. Cela fournira plus d'informations sur la météo spatiale et des phénomènes tels que les aurores boréales.

Depuis 2013, il y a 3 satellites ESA Swarm identiques en orbite, qui fournissent de nombreuses données sur la manière dont le champ magnétique terrestre est généré et sur la manière dont il nous protège des particules atomiques dangereuses chargées électriquement dans le vent solaire.

Le satellite canadien Cassiope contient 3 ensembles d'instruments, dont l'un est un POP électronique. Il obtient des informations sur la météo spatiale. Par conséquent, les représentants de la mission ont commencé à étudier comment travailler ensemble pour optimiser leur efficacité.

Il s'est avéré que l'orbite de Cassiope est parfaitement adaptée à la proportion de lectures améliorées de Swarm. Grâce à la collaboration internationale, e-POP est devenu le quatrième élément de la mission Swarm. Il a rejoint les satellites Alpha, Bravo et Charlie.

Le trio devient un quatuor

La mission Swarm de l’ESA a été utilisée pour améliorer la compréhension des vastes couches de courant électrique dans la haute atmosphère. Les courants de Birkeland acheminent jusqu'à 1 TW d'électricité dans la couche atmosphérique supérieure, soit 30 fois plus d'énergie que la vague de chaleur consommée à New York.

De nombreux scientifiques sont intéressés par l’utilisation du protocole e-POP dans la mission Swarm, qui permettra de disposer de davantage de données et d’explorer la dynamique complexe de la météorologie spatiale. Cette intégration permettra de nombreuses nouvelles recherches scientifiques sur la liaison de la magnétosphère et de l’ionosphère, y compris le champ magnétique terrestre et la dynamique des couches supérieures de l’atmosphère.

Cette réalisation importante confirme le rôle important du programme ESET, qui assure la liaison entre diverses missions et facilite la coopération internationale. Maintenant, e-POP changera de nom et deviendra Echo, mais continuera à recevoir des données pour ses recherches initiales.

Commentaires (0)
Recherche