La mission TESS approche du lancement

La mission TESS approche du lancement

La NASA prépare une mission d'étude des étoiles et des planètes extérieures au système solaire. Les satellites TESS vont être lancés en 2018. Il devra voyager dans l'espace en reconnaissant plus de 20 000 planètes lointaines. Et tous les objets sont de tailles différentes: du type terrestre aux géantes gazeuses. Il devrait créer un catalogue détaillé et détecter les petits systèmes planétaires.

La mission est conçue pour 2 ans et est gérée par le Goddard Space Flight Center. Il suivra également la luminosité de 200 000 étoiles, notant les changements créés par le passage des exoplanètes. L'appareil dispose de quatre caméras avec des objectifs grand-angle pour visualiser tout le ciel.

La mission TESS approche du lancement

Le satellite TESS attend l’installation de caméras et d’autres dispositifs

Chaque caméra est représentée par une lentille étroite avec sept éléments optiques et un détecteur, dans lequel quatre capteurs sont installés. Les ingénieurs du MIT ont passé 4 ans sur la création.

Les experts de la NASA ont testé la fonctionnalité des outils. Le champ de vision de chaque caméra est cinq fois plus grand que celui de la mission Kepler.

La mission TESS approche du lancement

L'appareil est prêt à être installé sur un vaisseau spatial

Toute la structure est capable de balayer la section céleste en un instant, 20 fois plus que les possibilités de Kepler. Le problème réside uniquement dans la netteté de l'image lorsque l'angle de prise de vue change et dans l'absence d'une seule mise au point. De plus, les propriétés changent avec un changement de l'indice de température des chambres.

C'est pourquoi les développeurs ont soigneusement testé la caméra en les plaçant dans une simulation des conditions futures. La vérification a montré une excellente fonctionnalité avec un léger changement de focus.

La mission TESS approche du lancement

Interprétation artistique de TESS explorant des exoplanètes près d’étoiles brillantes lointaines

L’équipe continuera à tester le dispositif sur Terre. Après le lancement, TESS divisera le ciel en 26 sections et arrêtera ses caméras en alternance sur chacune d’elles. La première année sera consacrée à l'inspection de l'hémisphère sud. Les données arrivent sur l'ordinateur de bord et sont transmises toutes les deux semaines au point de réception terrestre.

Commentaires (0)
Articles populaires
Recherche