Les scientifiques étudient les effets du rayonnement cosmique sur les os et les muscles

Les scientifiques étudient les effets du rayonnement cosmique sur les os et les muscles

Une nouvelle étude de Henry J. Donahue suggère que les rayons cosmiques affectent négativement les os, mais pas les muscles. Ces résultats sont importants pour étudier les changements dans le corps humain liés à l'âge.

L'os est un tissu dynamique. À mesure que les forces extérieures agissent, les conditions changent. Mais la microgravité exige moins que la gravité terrestre, de sorte que le corps ne perdra pas de temps à la formation des os et au maintien de son état habituel.

La NASA se prépare à effectuer des vols spatiaux de longue durée. Les astronautes devront donc faire face à une influence considérable de l'environnement spatial. Donahue dit qu'il ne sera pas utile d'utiliser de gros gilets en plomb.

Le scientifique a étudié avec soin les effets du rayonnement cosmique et de la microgravité sur les muscles et les os, suggérant que les deux catégories subiraient des pertes. Il s'est avéré que les conditions de microgravité ont conduit aux résultats escomptés, mais pas les radiations. La fusion des deux composants entraîne un effet négatif sur l'os, mais n'affecte pas la perte de masse musculaire. Cette information est extrêmement importante non seulement pour les missions spatiales, mais également dans les conditions de Terre. Avec l'âge, les gens font face à des problèmes similaires. De plus, le développement de la médecine a allongé l'espérance de vie des gens, rendant ce problème commun (les personnes âgées se fracturent plus souvent les os)

Donahoe dit qu'il va se concentrer sur la bioinformatique pour étudier tout changement génétique causé par la microgravité ou les effets des radiations sur les os et les muscles.

Commentaires (0)
Recherche