BepiColombo se prépare à démarrer

BepiColombo se prépare à démarrer

Le 8 mars, la mission a passé avec succès un test important: trois engins spatiaux BepiColombo ainsi que des équipements au sol et des experts ont prouvé qu’ils pouvaient passer du centre ESA au centre spatial de Kourou (Guyane française) à la fin du mois prochain. La fenêtre de lancement sera ouverte du 5 octobre au 29 novembre.

En parallèle, les ingénieurs continuent à effectuer des tests de torréfaction à long terme sur un moteur avec un émetteur de réplication dans des conditions spatiales afin de mieux préparer le voyage vers Mercury.

Kourou aura besoin d'une formation intensive de 6 mois ainsi que de points de contrôle supplémentaires. Les travaux comprennent l'application d'un isolant protecteur pour se préparer aux conditions difficiles de l'espace avec les températures extrêmes dues à l'approche du soleil. Ils vérifieront également la fonctionnalité des ailes solaires (leur déploiement), installeront un écran solaire, feront le plein et relieront trois engins spatiaux. La semaine dernière, BepiColombo sera placé sur une fusée Ariane-5 pour un voyage de 7 ans.

Le module de transmission accueillera deux dispositifs orbitaux scientifiques. Ils effectueront des mesures supplémentaires de la première planète et de son environnement à partir de différentes orbites. Ils fixeront également le niveau d'exposition au vent solaire afin de mieux comprendre les processus de formation du mercure.

BepiColombo est un exemple de coopération entre l'ESA et JAXA (Japon). L'Agence européenne a fourni un module de transport, un orbiteur planétaire, un panneau solaire et une structure d'interface, tandis que les Japonais ont fourni un appareil de mesure de la magnétosphère.

Commentaires (0)
Recherche