Curiosity a découvert une "cuillère volante" sur Mars

Curiosity a découvert une

Nous avons déjà vu “rat”, “yeti”, “visage” et même “éléphant” sur Mars, mais cette nouvelle image du rover Curiosity de la NASA est l’une des images les plus fascinantes du rock sur Mars.

Bien sûr, cet exemple, comme les autres, a été cité, mais cette «cuillère» est un autre excellent exemple de l'effet de la paréidolie sur Mars, mais avec sa propre tournure.

Ce dernier long métrage sur Mars a été repéré par des membres du site UnmannedSpaceflight.com dans une image réalisée par une caméra Curiosity appelée «Mastcam» le 30 août. Cela ressemble vraiment à une cuillère flottant dans les airs qui s'étend sur une sorte de rocher en couches. Mais Mars est privé de toute civilisation développée capable de construire cet objet. C'est une réponse logique, la vérité, cette caractéristique du rock ne devient pas moins étonnante.

La paréidolie est un phénomène psychologique dans lequel notre cerveau interprète une image visuelle aléatoire en un objet déjà familier. L’exemple le plus célèbre de paradolia est “Person on Mars”, une colline située dans la région de Sidonia sur Mars, qui, sur la première photo de la navette spatiale Viking, ressemblait à un visage. Nous disposons maintenant de caméras haute résolution en orbite sur Mars, qui ont montré que ce "visage" n'était que le fruit de notre fantaisie et de notre combinaison d'ombres.

Curiosity a découvert une

Les dernières images de Curiosity montrent des pierres de toutes formes et de toutes tailles, qui seront en elles-mêmes le fondement d’un paradigia et conduiront à de nombreuses théories du complot gouvernementales. Par exemple, il n’ya pas si longtemps, une formation ressemblant à un rocher, ressemblant à un iguane, a provoqué une explosion des ressources sociales.

Nous avons maintenant une "cuillère" qui sort des roches de Mars. Sans aucun doute, c’est un excellent exemple de paradolia, mais c’est aussi une compréhension du fait que des processus géologiques fascinants se déroulent sur Mars.

Érosion éolienne

Il y a des roches sur Terre qui ont été exposées à l'érosion éolienne pendant des centaines de milliers, voire des millions d'années, ce qui peut donner une forme non naturelle de formation rocheuse (par exemple, le Jardin des Dieux dans l'état du Colorado). Mais sur Mars, où l'atmosphère est très mince, où la gravité est faible et où d'autres processus d'érosion sont moins affectés, le vent peut créer des structures encore plus élégantes que sur Terre. Les processus éoliens (processus venteux) dominent sur Mars et génèrent toutes sortes de phénomènes, des petites tornades de poussière aux véritables tempêtes de poussière. Cette activité venteuse forme de vastes champs de dunes et de vallées sinueuses. De plus, grâce à l'exploration par Curiosity de divers affleurements rocheux au pied du mont Sharp, nous savons que les veines minérales sont monnaie courante. Souvent, ces veines minérales font saillie au-dessus de la roche sédimentaire molle environnante. Ces veines se sont avérées riches en sulfate de calcium et indiquent des écoulements d'eau épisodiques dans le lointain passé de Mars.

Et ces veines peuvent contribuer au renforcement de petites structures, comme cette «cuillère flottante».

Cette fonctionnalité est sans aucun doute un exemple frappant de paradisol sous la forme d'une cuillère. Mais cette découverte étonnante présente quelques indices géologiques des processus d’érosion à la surface de la planète rouge.

Commentaires (0)
Recherche