InSight libère un bras robotique! Nouvelles photos de Mars

InSight libère un bras robotique! Nouvelles photos de Mars

Cette image d'une caméra intégrée au matériel robotique InSight de la NASA illustre des instruments sur le pont d'un vaisseau spatial. Situé à la surface de la montagne d'Elysius. Photo reçue le 4 décembre 2018

De nouvelles photos du train d'atterrissage InSight de la NASA sur Mars montrent que son bras robotique est prêt à monter. D'une longueur de 2 m, le bras pourra effectuer des manœuvres avec des instruments scientifiques sur le pont du module d'atterrissage. Elle doit soigneusement les installer à la surface de Mars, dans les hauts plateaux d’Elysius, où InSight a atterri le 26 novembre.

Mais d'abord, la main utilise une caméra située sur le coude pour photographier le paysage martien devant le véhicule. Ces photos aideront les membres de l’équipe de la mission à déterminer où installer un sismomètre et un capteur de flux de chaleur, seuls outils installés par un robot sur une planète extraterrestre.

La deuxième caméra contextuelle est sous le pont. Elle étudiera également la zone de travail, même si ses images ne seront pas aussi pittoresques. Bien que l'appareil photo dispose d'un cache de protection, la poussière a quand même réussi à se déposer sur l'objectif.

InSight libère un bras robotique! Nouvelles photos de Mars

Une image du bras robotique InSight avec un seau sur le sol martien. Photo prise le 4 décembre 2018

Le logement est important, donc l'équipe n'est pas pressée avec les actions. Il faudra 2 à 3 mois pour installer les outils et les calibrer. Au cours des quinze dernières semaines, les ingénieurs ont testé des instruments et des systèmes d’engins spatiaux, garantissant leur fonctionnalité. Par exemple, le capteur de pression a enregistré une chute de pression atmosphérique, éventuellement causée par le passage d'un démon de poussière. Avec les capteurs de vent et de température, il entre dans un système de charge utile auxiliaire destiné à collecter des informations météorologiques. Vue partielle du pont sur la piste d'atterrissage InSight de la NASA située dans les hauts plateaux martiens d'Elysius. Image faite le 4 décembre 2018

Les ingénieurs n'accélèrent pas les événements et ne se précipitent pas. Personne n'est à l'abri des erreurs. Bien qu'il existe de nombreux tests sur Terre, cela ne garantit pas que tout se déroulera comme prévu sur une autre planète. L’équipe souhaite être sûre que chaque opération effectuée sera sans danger pour le système du périphérique. Des moniteurs de sécurité sont maintenant installés.

Les scientifiques ont déjà pris en compte le temps supplémentaire nécessaire au déploiement d'outils et aux retards probables pouvant être causés par des erreurs. La mission principale devrait durer deux ans, ce qui permettra de recueillir une quantité suffisante de données précieuses sur la surface de la planète rouge.

Commentaires (0)
Articles populaires
Recherche